Bilan de mon initiative sur le Web Social (cours Téluq INF 6107)

Introduction :

J’ai un peu hésité avant de choisir le sujet de la simplicité volontaire pour mon initiative du cours de la Téluq INF 6107 « Web Social », car c’est un sujet qui peut créer une certaine polémique. Mais en fait, cela correspond à un sujet qui m’intéresse depuis un moment et que je souhaitait explorer. C’était donc une bonne occasion que j’ai saisi !

Au début, j’avais choisi le sujet de la simplicité volontaire sans me limiter au Québec. Après quelques recherches, je me suis aperçu que ce sujet était quand même assez bien couvert dans les site Web : par exemple facebook comprenait des centaines de groupes sur ce sujet ou la décroissance (http://www.facebook.com/search.php?q=d%C3%A9croissance&type=all&init=srp). L’initiative du cours étant de faire la promotion d’un thème qui mérite selon nous plus d’attention ainsi que le partage de connaissance sur le thème choisi. J’ai donc priorisé la simplicité volontaire au Québec.

Ma démarche a donc, avec les outils disponibles dans le Web social, été de faire la promotion du thème de la simplicité volontaire au Québec ou ailleurs et de favoriser le partage de connaissances ou de collaboration sur ce sujet.

J’ai choisi le slogan « Simplifions nous la vie … mobilisons nous au Québec ! »

1- Composantes de mon initiatives :

Pour faire mon initiative ou le sujet choisi, j’ai utilisé les moyens suivants :

  • signets sociaux (Diigo, Delicious et ceux de mon blogue sur WordPress.com)

Par intérêt personnel et éventuellement pour des développements futurs de mon initiative (après le cours) :

  • mon blogue personnel : en plus des billets du cours, j’ai choisi d’aborder 2 autres  thèmes qui m’intéressent (« bonne bouffe » ou alimentation saine et Québec-France) pour mieux me faire connaitre; billets qui pourraient être reliés éventuellement dans le futur à mon initiative.

2- Activitées menées

J’aurai pu utiliser un pseudonyme, mais j’ai préféré dans mon cas ne pas le faire et réaliser mon initiative sur le web social sous ma vrai identité, pour partager des idées en m’impliquant personnellement.

Voici les activités régulières que j’ai mené :

  • j’ai utilisé Facebook de manière régulière alors qu’auparavant, je n’avais jamais beaucoup utilisé : partage d’idées, d’intérêts et des billets de l’initiative.
  • j’ai recherché de l’informations sur la simplicité volontaire ou la décroissance :
    • Utilisation des étiquettes ou « tags » de Diigo, Delicious ou wordpress.com
  • j’ai rédigé des billets sur le sujet (17 billets entre le 9 juillet et le 12 août 2011) : j’ai commencé à devenir « producteur » d’information.
  • j’ai utilisé des signets sociaux (« Tags ») pour les pages ou les billets de l’initiative (Diigo, Delicious, wordpress.com). De plus, pour attirer une audience québecoise, j’ai utilisé le plus possibles le mot clé « québec ».
  • j’ai utilisé Facebook de manière plus régulière qu’auparavant puisque je ne l’avais jamais beaucoup utilisé : socialisation et partage des billets de l’initiative.
  • j’ai effectué des échanges avec les autres étudiants du groupe Diigo du cours. Pour mieux me faire connaitre par eux, je me suis intéressé à leur travail (billets ou signets sociaux)  : commentaires « Like » ou écriture de billet pour le cours en citant leurs billets.
  • j’ai tenté d’inter-relier mon blogue avec d’autres blogues ou sites web :
    • Citation de billets (liens) dans mes propres billets.
    • Écriture de commentaires sur les forums ou blogues avec liens vers mon blogue.
    • blogroll québec et blogroll dans mon blogue : listes des liens que j’ai régulièrement utilisés pour mes recherches (apparaissant sur toutes les pages du blogue) pour favoriser les liens vers d’autres sites.

2- Analyse des statistiques de mon blogue sur la simplicité volontaire:

WordPress.com contient de nombreux éléments d’analyse du trafic des visites du blogue :

  • il n’y a pas eu de tendance constante pour les visites de mon blogue : le nombre de visites a été variable d’une journée à l’autre. Il y a eu en moyenne 11 visites par jour en juillet et 8 en août. Cependant, voici un graphique de Clicky Web Analytics qui peut indiquer une légère tendance à l’augmentation.

  • les sites référents les plus importants ont été les membres du groupe Diigo du cours, le site monnaie-locale-complementaire.net, wordpress, leveil2011.syl20jonathan.net et scoop-it.

4- visibilité de mon initiative

Éléments qui ont pu nuire :

J’avais quelques connaissances sur le sujet de la simplicité-volontaire ou la décroissance mais cela restait assez limité. Maintenant, j’en connais plus sur ce thème, mais je pourrais continuer à explorer ce thème ou même participer à des événements et en parler sur mon blogue.

J’étais avant le cours essentiellement un internaute passif en terme de web participatif ou « lurker » :  obtenir la  confiance et la crédibilité de personnes pour mon initiative sans avoir de gros réseaux ou d’expertise (reconnue) se fait au fur et à mesure des échanges. Cet état de fait ne m’a pas aidé à avoir une bonne visibilité. Il en est de même avec mon réseau sur Facebook, où je n’intervenait que très rarement avant le cours.

J’ai préféré avancer doucement au niveau promotion et privilégier contenu ou qualité des échanges pour mon initiative, même si j’ai utilisé plusieurs moyens de promotion.

Comme cela prend du temps à avoir une bonne visibilité et étant intéressé à continuer à explorer ce sujet, je vais continuer à rédiger des billets mais à une fréquence un peu moins importante ou rédiger des billets plus courts.

Mon réseau social en ligne étant encore petit, je vais le développer petit à petit. Avant le cours, j’étais un peu rétif à étendre mon réseau en ligne avec des personnes que je ne connaissait peu comme sur Facebook avec 200, 300 ou plus d' »amis ». Mais ensuite, en comprenant les mécanismes des réseaux sociaux en ligne, j’ai pu me rendre compte qu’en étant en contact avec ces personnes un peu moins connues, on maximise ses chances de partager de nouvelles connaissances par exemple. Je ne suis devenu « ami » qu’avec quelques personne pour l’initiative (pour agrandir mon réseau ou pour partager de l’information avec des personnes intéressée par le sujet, mais avec un réseau plus grand, mon audience aurait pu être plus importante !

Je n’ai pas utilisé dans mon initiative le réseau  Twitter, ni Google+ par manque de temps et pour rester concentré sur les activitées menées.

Éléments qui ont pu aider :

Les échanges avec les autres étudiants du cours sur Diigo (1er référent)ont beaucoup aidé pour la visibilité. Cela montre que de faire partie d’une communauté peut aider pour avoir une bonne audience !

J’ai recherché à créer un réseau de qualité et une certaines crédibilité en utilisant une information avec des référence sans prendre de position trop radicale et m’adressant à des personnes que je connais ou qui peuvent être intéressées :

  • j’ai créé du contenu sur mon blogue via des recherches et la rédaction de billets sur le sujet pour intéresser des personnes et pour avoir quelque chose à partager. De plus, pour attirer une audience québecoise, j’ai orienté mes recherches et le contenu de mes billets avec des références québecoises. Environ 40% des visites venaient du Québec; ce qui correspond plutôt à mon objectif (favoriser les visites du Québec), même si une bonne partie des visiteurs québecois venaient du groupe du cours.
  • je me suis tenu à rédiger des billets régulièrement pour tenter de fidéliser une audience (17 billets entre le 9 juillet et le 12 août 2011 – soit environ 1 billet tous les 2 jours).
  • Je me suis impliqué dans mon sujet : j’ai passé beaucoup de temps à la recherche de sujets, j’ai tenté de diversifier mes moyens de communication. J’ai également lu un roman sur la simplicité-volontaire et laissé un commentaire sur le blogue de l’auteure.

J’ai écrit un billet (« Le SEL est-il décroissant ?« ) qui a été mis en référence (« Commentaires récents ») dans la page principal du site français Monnaies locales complémentaires (2ème référent) pendant environ 1 mois.

Le nombre de billets partagés sur Facebook (3ème référent) a quand même créé une audience sur mon initiative.

Les tags utilisés sur mon blog sur wordpress.com (4ème référent) ont pu être utilisés lors de recherches sur certains mots-clés. Il est donc important de bien choisir ses mot-clés pour les billets publiés ainsi que du serveur de blogue choisi pour une bonne diffusion.

J’ai réussi à créer des échanges avec le site de « curation » de Jean-Philippe Bocquenet (6ème référent): en utilisant certains de ses billets et lui certains des miens (1er billet en réf., 2ème billet en réf., 3ème billet en réf., 4ème billet en réf., 5ème billet en réf., 6ème billet en réf., 7ème billet en réf.).

Galerie | Cet article a été publié dans Activité-B, Bilan, INF6107. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s